Salle de Presse

27Oct

Le conseil municipal doit obtenir l’opinion d’experts pour assurer le bien-être animal et la sécurité publique

OTTAWA, le 26 octobre 2017 – Un débat éthique a lieu à Sault-Sainte-Marie – la Ville devrait-elle interdire l’exploitation d’installations zoologiques? Derrière des portes closes , sans l’apport du public ni des organismes soucieux du bien-être animal, le conseil municipal a demandé aux employés municipaux de lui remettre un règlement interdisant l’exploitation d’installations zoologiques à Sault-Sainte-Marie.

Le conseil municipal et le maire lui-même laissent entendre que la décision est influencée par l’absence d’expertise et de ressources à la disposition de la municipalité pour élaborer et faire respecter un régime de réglementation et de conformité. Toutefois, en l’absence de consultations officielles avec des experts en bien-être animal comme AZAC, la SPCAO et la Humane Society, les seules influences qui semblent avoir trouvé écho auprès du conseil sont les visées politiques d’une conseillère municipale et d’un organisme anti-zoo financé uniquement dans le but de fermer les zoos au Canada.

Ce que beaucoup considèrent être une réaction impulsive à un exercice de relations publiques idéologique de Zoocheck et de la conseillère Hupponen aura forcément des conséquences néfastes pour les animaux gardés dans les installations zoologiques de Sault-Sainte-Marie, et pourrait avoir des effets négatifs sur la sécurité du public dans les collectivités avoisinantes.

C’est ici que le processus d’élaboration des normes d’AZAC peut aider la Ville dans son processus décisionnel.

Fondé en 1976, AZAC est le principal organisme d’élaboration des normes en matière de bien-être animal au Canada. Notre processus d’élaboration des normes repose sur les opinions d’experts, dont des chercheurs, des biologistes et le milieu universitaire, afin de nous assurer que nos normes reflètent les plus récentes recherches en matière de bien-être animal, de gestion organisationnelle et de protocoles de sécurité. Grâce à une approche scientifique, les normes d’AZAC permettent de répondre aux préoccupations éthiques concernant les zoos et les aquariums, et à l’heure actuelle elles sont les seules normes pancanadiennes qui régissent les installations zoologiques au pays. Sur les centaines de zoos qui existent au Canada, seulement 31 ont reçu l’accréditation d’AZAC à la suite d’une inspection indépendante.

Nous reconnaissons qu’il faut faire plus dans les provinces et les municipalités pour réglementer les zoos; toutefois, la manière indirecte que la Ville a choisie de le faire n’est pas la solution. Lorsqu’AZAC s’est adressé à la conseillère Hopponen pour discuter des problèmes, elle nous a fermé la porte. Pour quelqu’un qui se dit préoccupé par l’absence d’expertise accessible au conseil municipal, le refus d’obtenir l’avis d’organismes d’élaboration des normes nationales est malhonnête pour les résidents de Sault-Sainte-Marie. Sans un processus de consultation officiel, il est probable que les animaux gardés dans les installations de la Ville devront être euthanasiés.

Si le conseil recherche de l’expertise et des ressources, il les trouvera dans l’équipe d’experts en matière de bien-être animal, composée de scientifiques, de biologistes, de vétérinaires, d’experts opérationnels et de spécialistes de l’éthique, qui font partie du réseau d’AZAC et qui travaillent dans nos établissements accrédités. Nous exhortons le conseil à veiller à ce qu’il y ait un processus de consultation officiel équitable garantissant que tous les éléments qui touchent la santé et le bien-être des animaux en question et la sécurité du public environnant soient débattus et qu’une réponse mesurée soit imposée.

Le conseil municipal a demandé une opinion d’experts – nous l’exhortons à garder la porte ouverte pour nous.

Back To Main

Contact

280, rue Albert, bureau 206
Ottawa (Ontario)
K1P 5G8

Plan Du Site