Salle de Presse

25Jan

La Ville de Sault-Sainte-Marie nuit au bien-être animal et met en danger la santé publique

OTTAWA, le 20 janvier 2018 – La semaine prochaine, la Ville de Sault-Sainte-Marie prendra des mesures sans précédent pour faire adopter en force un train de nouveaux règlements par le conseil municipal qui feront reculer les protections en matière de bien-être animal à une époque révolue et mettront en danger la sécurité du public et des résidents.

Malgré que les responsables municipaux aient déclaré publiquement que les employés n’ont pas l’expertise nécessaire pour déterminer ce qui constitue un bien-être approprié pour les animaux de Sault-Sainte-Marie, ils ont néanmoins fait appel à leur sagesse pour formuler une recommandation en vue d’interdire complètement les zoos dans la municipalité sans se préoccuper des répercussions sur les animaux qui dépendent de leurs gardiens et du gouvernement pour appliquer des normes responsables en matière de bien-être.

Cette timide tentative de régler un problème de manque de compétences des employés a placé les établissements zoologiques et les sociétés protectrices du bien-être animal devant un dilemme sans précédent pour décider ce qu’il faut faire avec les animaux actuellement sous leur garde. AZAC a appris qu’un grand nombre des animaux touchés par les changements proposés sont trop vieux pour être déplacés, ce qui ne laisse pas d’autre choix que de les euthanasier. Pour les animaux qui peuvent être déplacés, on n’a pas tenu compte du danger imposé aux résidants qui vivent tout près. Le règlement proposé ne tient pas compte non plus de la troublante réalité du commerce du marché noir des animaux exotiques, qui prospère dans un environnement réglementaire sans normes ni supervision et où on n’applique pas les lois.

On pourrait raisonnablement supposer qu’en l’absence de ressources et d’expertise suffisantes pour prendre des décisions sur une question importante comme le bien-être animal, l’opinion d’experts et de scientifiques dans des organismes de bien-être animal crédibles ferait normalement partie d’un processus de consultation. Un processus de consultation exclusif est une coutume largement reconnue et enchâssée dans les lois de tous les gouvernements.  Toutefois, l’AZAC n’a pas été consultée au sujet du règlement proposé pour les zoos ni de ses répercussions potentielles – malgré qu’on nous ait informés que nos commentaires seraient les bienvenus.

Ceux qui prennent soin des animaux en captivité ont la responsabilité de s’assurer que leur bien-être est primordial. AZAC croit fermement que, si un établissement zoologique ne peut pas respecter les pratiques exemplaires internationales en matière de bien-être animal, de gestion organisationnelle et de soins vétérinaires, sa capacité de garder des animaux en captivité devrait être remise en question. C’est la raison pour laquelle AZAC a offert de se rendre à Sault-Sainte-Marie pour effectuer une évaluation indépendante des établissements zoologiques dans la municipalité. Cette proposition n’a jamais été acceptée ni reconnue, malgré le réseau de chercheurs, d’experts en bien-être animal, de vétérinaires et d’experts en éthique d’AZAC.

Prendre des décisions à la hâte sans aucun questionnement scientifique ou éthique comme l’ont fait les employés municipaux revient à considérer que les responsables gouvernementaux ne sont pas mieux que ceux qui décident de ne pas s’occuper des animaux qu’ils ont choisi de garder. Cette décision semble avoir été prise en se fondant sur des considérations idéologiques et une complaisance bureaucratique au lieu d’un véritable désir de protéger les animaux et le public.

AZAC exhorte donc la population locale à se joindre à nous pour demander au conseil municipal de tenir compte du mal qu’il causera aux animaux de Sault-Sainte-Marie s’il ne consulte pas des experts en bien-être animal et demande urgemment l’adoption de normes rigoureuses qui permettront de protéger ces animaux sans défense.

About CAZA

Founded in 1975, CAZA is the leading animal welfare standards development organization in Canada. Its standards development process includes expert opinion from researchers, biologists, and academia to ensure that our standards reflect the latest in animal welfare research, organizational management, and public safety protocols. Through a science-based approach, CAZA’s standards bridge the ethical concerns regarding zoos and aquariums, and are currently the only pan-Canada set of standards mandating zoological facilities in the country.  Out of hundreds of zoos in Canada, only 31 have received CAZA accreditation through independent inspection.

For More Information

Ashley Street

Manager, Research and Public Affairs

Canada’s Accredited Zoos and Aquariums

Tel: 613-878-0274

Back To Main

Contact

880,Taylor Creek Dr.
Ottawa (Ontario)
K4A 0Zz9

Plan Du Site